Re:Re:Re

Cette série a été achetée par Le Singe qui fait mouche à Pékin en 2011, à un jeune chinois qui prétendait avoir réalisé, en 24 heures, 12 installations in situ à partir d’éléments collectés dans un environnement proche (matériaux de construction, tôles, caisses, cartons, textiles…).  Ces installations auraient ensuite été photographiées par lui même, puis laissées en l’état, dans la rue, sans aucune protection. Elles pouvaient être conservées, modifiées ou démolies par les habitants ou par les autorités locales. L’auteur évoquait également des histoires de système circulaire, de rebut et de rébus. C’était confus,  mais à l’époque il fallait remplir le Royal Mouchéum de Royaumouche et les 12 images étaient vendues à un tarif défiant toute concurrence.

La série est  exposée avec le titre, mais sans explications, ni le nom de l’auteur qui était difficilement orthographiable.